Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > Article : Droit à l'oubli bancaire pour les ex-malades, ce que vous en attendez

Article : Droit à l'oubli bancaire pour les ex-malades, ce que vous en attendez

le 2 novembre 2015

[Libération] Un mesure récemment votée au Sénat vise à faciliter l'accès aux assurances et aux prêts immobiliers des Français considérés comme des «emprunteurs à risques». C'est votre cas ? Dites-nous ce que cela pourrait changer pour vous.

En finir avec le «boulet»  de la maladie. C'est le sens de l'amendement au projet de loi Santé adopté au Sénat dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre . Le texte, qui doit encore faire son retour devant les députés mi-novembre, prévoit un «droit à l'oubli bancaire»  pour les malades du cancer et un accès à l'emprunt facilité pour les Français atteints de certaines pathologies chroniques (dont la liste reste encore à préciser). Ainsi, dès l'entrée en vigueur de la mesure, toute personne ayant souffert d'un cancer quel qu'il soit ne sera plus tenue de le déclarer aux assurances dix ans après la fin du protocole thérapeutique. Ce délai passe à cinq ans pour les patients chez qui un cancer a été diagnostiqué lorsqu'ils étaient mineurs, ou pour les majeurs atteints de certains types de cancer assortis de meilleurs pronostics, comme ceux du sein ou des testicules.

Source Libération