Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > Article : La territorialisation de la santé à marche forcée

Article : La territorialisation de la santé à marche forcée

le 28 juin 2016

[Le Figaro] À partir du 1er juillet, chaque hôpital devra faire partie d'un groupement hospitalier de territoire (GHT) qui lui, aura un an pour établir son projet médical partagé.

Lancée en 1996 avec la création des agences régionales de l'hospitalisation (ARH, devenues Agences régionales de santé en 2010), la territorialisation de la santé vient de franchir un nouveau pas décisif. Le décret d'application signé le 27 avril 2016 par Manuel Valls et Marisol Touraine, ministre de la Santé, en atteste: il contraint «l'ensemble des établissements publics de santé à s'inscrire obligatoirement dans une démarche de coopération territoriale », a expliqué Marisol Touraine le 17 mars.

Il y a tout juste un an, le sociologue Frédéric Pierru (CNRS, Ceraps-Lille 2) regrettait encore que  «le territoire reste le maillon faible des réformes récentes . Dans un premier temps, la ministre a d'abord essayé la méthode douce pour inciter les établissements publics hospitaliers à unir localement leurs forces tout en palliant leurs faiblesses. Qui voulait pouvait s'engager dans la constitution de groupements de coopérations sanitaires ou autres coopérations hospitalières de territoires. Marisol Touraine a reconnu l'échec de la méthode: «Moins d'un établissement sur quatre fait partie d'une communauté hospitalière de territoire et parmi celles qui ont été créées, toutes ne s'appuient pas sur un projet médical commun.»

Source Le Figaro