Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > Dérives sectaires : Signature d'une convention entre la Mivilude, l'ordre infirmier et l'ordre des médecins

Dérives sectaires : Signature d'une convention entre la Mivilude, l'ordre infirmier et l'ordre des médecins

le 30 septembre 2015

[Revue Santé Mentale] Le nombre de pseudo praticiens, de dérives thérapeutiques dues à des pratiques commerciales trompeuses et de formations débouchant sur des qualifications non reconnues par l’Etat concurrencent de façon inquiétante l’offre de soins conventionnels. Ainsi, la maladie est devenue une porte d’entrée propice aux mouvements à caractère sectaire qui, profitant de la souffrance et de la vulnérabilité des malades, peuvent les exposer au risque de dérives sectaires.

Serge Blisko, président de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) et Didier Borniche, président de l’Ordre national des infirmiers ont signé une convention de partenariat. Il s’agit de la première convention que la MIVILUDES signe avec une organisation de professionnels de santé. La Miviludes a fait de même le lendemain avec le Conseil national de l'ordre des médecins. Cette opération témoigne de l’engagement de ces institutions à développer une vigilance sur les dérives sectaires en santé et de veiller à l’information des professionnels de santé et à la qualité des soins proposés aux patients, notamment lorsque ceux-ci s’interrogent sur leur parcours de soins, à savoir le choix du thérapeute ou du traitement « complémentaire ».

Source Revue Santé Mentale