Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > Mission interministérielle de vigilance et de luttes contre les dérives sectaires (Miviludes) : Rapport d'activité 2016-2017

Mission interministérielle de vigilance et de luttes contre les dérives sectaires (Miviludes) : Rapport d'activité 2016-2017

le 9 avril 2018

La Miviludes publie son rapport annuel d'activité et faire part de ses observations sur le phénomène sectaire. Dans le champ de la santé, l'institution pointe des « pseudos thérapeutes déviants toujours plus nombreux et imaginatifs ».

En 2016 La Miviludes a reçu 2323 saisines (chiffre en légère augmentation). L’engouement pour les thérapies alternatives, pour les méthodes de développement personnel, pour les pseudo-psychothérapies, pour les pédagogies alternatives… offre des opportunités nouvelles pour des mouvements et des leaders qui cherchent à exercer une emprise sur leurs adeptes. Les grands sujets de préoccupation actuels, de l’environnement jusqu’à la crise des réfugiés, sont utilisés pour attirer de nouvelles recrues. Internet et les réseaux sociaux modifient les modes opératoires de ces prédateurs.
 
Comme le montre la deuxième partie du rapport, face au risque sectaire, la Miviludes sensibilise les agents publics, et noue des partenariats avec les ordres professionnels de santé, les acteurs de la formation professionnelle...
 
Une troisième partie rend compte de la contribution de la Miviludes en matière de prévention de la radicalisation.

Une quatrième partie regroupe des études et illustre ainsi des coopérations avec des chercheurs et des professionnels de différentes disciplines : 

Consulter le rapport dans son intégralité sur le site de la Miviludes

Télécharger la brochure du Psycom " Dérives sectaires et psychiatrie"