Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Nul n'est censé ignorer > Mission ministérielle : Faciliter et sécuriser l’emploi des travailleurs handicapés

Mission ministérielle : Faciliter et sécuriser l’emploi des travailleurs handicapés

le 6 novembre 2017

Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé, Muriel PENICAUD, Ministre du Travail et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées, ont confié, le 23 octobre à Dominique GILLOT la mission de faciliter et sécuriser l’emploi des travailleurs handicapés.

Le 20 septembre 2017 s’est tenu le Comité interministériel du Handicap (CIH) qui fixe les axes stratégiques de la mobilisation du Gouvernement pour construire avec l’ensemble des ministères le plan d’action destiné à soutenir la stratégie de transformation en faveur d’une société inclusive et solidaire. Cette mobilisation commune témoigne de la volonté du Gouvernement de faire de la politique du handicap une priorité. Pour mener à bien cette mission, Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités, Muriel PENICAUD, Ministre du Travail et de la Santé et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État, auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées ont missionné Dominique GILLOT, Présidente du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) pour trouver des pistes d’amélioration permettant de faciliter l’embauche et le maintien en emploi des personnes en situation de handicap ainsi que leurs aidants.

Les personnes porteuses de handicap rencontrent encore des difficultés pour suivre un parcours scolaire, accéder aux lieux publics ou encore aux biens essentiels tels que la santé, le sport, le logement, les loisirs mais également à l’emploi. L’objectif du Gouvernement est clair : changer le regard de la société sur le handicap et donner aux personnes en situation de handicap l’occasion de montrer leurs talents. Pour se faire, deux axes d’amélioration ont été identifiés :

Madame GILLOT sera appuyée dans sa mission par l’inspecteur de l’Inspection générale des affaires sociales et certains services de l’administration, notamment la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle ainsi que la Direction générale de la cohésion sociale et la Direction générale du travail.
Les conclusions des travaux seront présentées aux trois ministres dans un délai de 5 mois, soit en mars 2018 pour nourrir le cas échéant, l’élaboration du projet de loi relatif à l’apprentissage et à la formation professionnelle.

Source Handicap.gouv.fr