Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Article : Lou Andreas-Salomé, le "buisson ardent"

Article : Lou Andreas-Salomé, le "buisson ardent"

le 24 mai 2018

Muse farouchement indépendante de Nietzsche et Rilke, elle fut aussi une proche de Freud. Mal accueillie par les psychanalystes d’alors, on lui rend justice aujourd’hui.

En décembre 2017 fut organisé à Paris un très stimulant colloque intitulé « Lou Andreas-Salomé : l’épreuve de l’amour »,  qui se proposait d’interroger l’actualité de ses réflexions sur la vie intérieure, le pulsionnel, le féminin et la créativité. À l’accueil du public, un samedi matin, stupeur : il y a une vaste foule. Bien plus nombreuse que ce qui était prévu. Bientôt, la salle est comble. Les organisateurs se voient contraints de refuser l’entrée à certaines personnes.

Comment expliquer l’attrait que Lou Andreas Salomé continue d’exercer alors même qu’elle n’a pas eu la reconnaissance qu’elle mérite dans le milieu psychanalytique ? Quels enseignements la psychanalyse peut-elle tirer de sa pensée, de sa vitalité et de sa créativité ? 

Lire la suite sur le site Cercle Psy