Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Article : Vincent Demassiet a dompté ces voix qui le rendaient fou

Article : Vincent Demassiet a dompté ces voix qui le rendaient fou

le 19 mai 2015

[Histoires ordinaires] Longtemps, Vincent Demassiet n'a rien dit de ses voix qui lui serinaient aux oreilles : « T'es qu'un bâtard, t'es nul ! » Petit à petit, avec les Entendeurs de voix, il est devenu leur maître. Il a accepté de partager son combat et de parler d'une autre psychiatrie. 

"Je suis né à Lille il y a 44 ans, d'un père, fils de petit paysan et d'une mère, fille de meunier des Flandres. Mes parents étaient commerçants. Mon père était autoritaire et il vouait un véritable culte à la performance : je devais être le meilleur en tout et ne pas me laisser faire. 
J'avais 11 ans. Tous les mercredis matin, j'allais au catéchisme chez une dame. L'après-midi, comme mes parents avait énormément de travail, j'ai été confié à la garde du fils de 19 ans de la « bonne dame du caté » comme je l'appelle toujours. J'étais super content. Pour moi, c'était un adulte qui me parlait, qui m'écoutait, qui rigolait, jouait et chahutait avec moi. C'était génial jusqu'au jour où du chahut il est passé aux caresses de plus en plus prononcées. Et là, pendant deux ans, cela a été l'enfer, il m'a violé tous les mercredis après-midi et parfois le samedi. Violé par lui et parfois par ses copains... Mon salut, cela a été quand la dame a arrêté le caté et que mon frère m'a gardé à partir de ce moment-là."

Source Histoires ordinaires