Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Blog : Les neuroleptiques, c'est automatique

Blog : Les neuroleptiques, c'est automatique

le 4 juin 2018

Quand on est malade, on se soigne. On prend des médicaments, des congés ou je ne sais, soyez créatifs. Habituellement, chacun est libre de refuser un traitement. Il n’y a que deux exceptions : les mineur-e-s et les malades mentaux. Ou les deux à la fois.

Très vite, les murs hospitaliers ne sont plus seulement physiques mais médicamenteux. La liberté corporelle même nous est enlevée, et l’incapacité de la chair devient une autre sorte de gangue dont on ne peut s’extraire.

Il y a bien sûr les antidépresseurs, que l’on te refile automatiquement. Les anxiolytiques, des benzodiazépines, que l’on te prescrit en traitement de fond, comme les somnifères et comme des bonbons. C’est contre-indiqué, essentiellement pour les enfants et adolescents, mais qui viendra se plaindre ? On est trop occupés à être enfermés. Et il y a les antipsychotiques, même quand tu ne psychotes pas. Pour supporter l’angoisse mais surtout l’hôpital.

Lire la suite sur le blog Lin et l'autre