Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > CRPA : À propos du futur observatoire des soins sans consentement

CRPA : À propos du futur observatoire des soins sans consentement

le 4 septembre 2017

Le futur Observatoire des soins sans consentement et des pratiques de contention et d’isolement, dont la création est désormais officiellement annoncée, doit contribuer à un objectif général de moindre recours à ces pratiques. Mais quelles missions exactes seront attribuées à cette nouvelle instance, et avec quels moyens pour les mener à bien ?

Très attendue, la création de l’Observatoire national sur les pratiques d’isolement et de contention semble désormais actée. La mise en place de cette instance était en effet appelée depuis plusieurs années des vœux de nombre d’acteurs-clés de la psychiatrie, parmi lesquels les représentants de la Conférence des présidents de commission médicale d’établissement (CME) de centres hospitaliers spécialisés (CHS), le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), des représentants des usagers, des professions de santé, etc. Cet observatoire apparaît comme l’un des outils essentiels au service de la « politique déterminée de prévention, de réduction et de contrôle de ces pratiques », que veut poursuivre le ministère de la Santé, selon une ambition ré-affichée en mars dernier par la DGOS. Et la mise en place du comité de pilotage (Copil) de la psychiatre, au sein de cette direction, a visiblement permis d’accélérer ce projet. 

Source CRPA