Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Entretien : A Lorient, des psys à l’écoute des entrepreneurs

Entretien : A Lorient, des psys à l’écoute des entrepreneurs

le 4 février 2019

Le tribunal de commerce de Lorient a tenu son audience solennelle de rentrée, ce mardi 29 janvier. L’occasion, notamment, d’un premier bilan du dispositif Apesa 56, l’Aide psychologique aux entreprises en souffrance aiguë, déployé depuis un an dans le Morbihan. Entretien avec Catherine Lefeuvre, thérapeute lorientaise, qui a intégré le réseau.

Le dispositif Apesa 56 a été créé il y a tout juste un an sur la juridiction lorientaise. Comment avez-vous intégré l’association ?

« J’ai été contactée par le psychologue clinicien Jean-Luc Douillard, le coordinateur du programme de promotion de la santé mentale et de prévention du suicide, qui a lancé la démarche au centre hospitalier de Saintonge, en Charente-Maritime. J’ai tout de suite adhéré. La souffrance morale des entrepreneurs me parle. Peu de temps avant son appel, j’avais été confrontée à deux cas. Ayant travaillé à l’Aide au milieu ouvert (AMO) par le passé, j’étais avertie. J’ai tout de même participé à une formation de deux jours, en lien avec la Chambre de métiers, sur le risque suicidaire chez les entrepreneurs qui ont déposé le bilan. Une formation intéressante. Deux cas m’ont ensuite rapidement été envoyés. Au total, j’ai reçu quatre auto-entrepreneurs depuis le lancement du dispositif, des hommes et des femmes entre 40 et 55 ans ».

Lire la suite sur Le Télégramme