Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Entretien : Gilbert Hangard, directeur du Bon Sauveur d'Albi : "Aujourd'hui, la psychiatrie n'est plus un monde clos"

Entretien : Gilbert Hangard, directeur du Bon Sauveur d'Albi : "Aujourd'hui, la psychiatrie n'est plus un monde clos"

le 4 février 2019

La Fondation Bon Sauveur est l'un des plus grands hôpitaux psychiatriques de la région Toulousaine. Une structure en mutation pour mieux répondre à l'évolution des pathologies. Le directeur Gilbert Hangard fait le point sur les nouveaux projets.

L'une des premières évolutions que va connaître le Bon Sauveur, c'est le transfert des urgences psychiatriques à l'hôpital d'Albi. Ce changement est prévu pour quelle date ?

Les travaux ont pris du retard. Ce transfert était prévu pour 2020. Finalement, ce sera pour début 2022. Elles seront situées à côté des urgences générales, évidemment dans des locaux séparés. Vous comprenez bien que l'on ne peut pas mettre ensemble une personne qui attend pour un traumatisme ou un accident de la route et un malade en pleine crise.

C'est le personnel du Bon Sauveur qui va assurer ces urgences ?

Absolument, et cela 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ce changement va permettre de faire un diagnostic différentiel et savoir s'il s'agit bien d'une crise de démence ou d'un anévrisme général. Ainsi, on pourra diriger rapidement le patient vers le bon service.

Lire la suite sur La Dépêche