Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Entretien : Les priorités du nouveau directeur général de la santé, Pr Jérôme Salomon

Entretien : Les priorités du nouveau directeur général de la santé, Pr Jérôme Salomon

le 23 février 2018

Le Pr Jérôme Salomon a été nommé directeur général de la santé le 8 janvier dernier. Il nous présente les grands chantiers de sa direction et ses priorités.

Comment votre parcours vous a-t-il conduit aux fonctions de directeur général de la santé ?

Je connais bien la DGS depuis le début de mon parcours. En effet, alors que j’étais tout jeune médecin de santé publique, j’ai effectué mon premier stage d’interne en 1994, à la DGS qui se trouvait alors à Vanves. Par la suite, je n’ai jamais cessé de collaborer avec la DGS, alors que je travaillais à l’Institut Pasteur, lors de mes trois passages en cabinet ministériel, en tant que président du syndicat des médecins de santé publique, comme enseignant au CNAM et à l’EHESP en mastère santé publique, chef de projet HAS ou membre du conseil d’administration de Santé Publique France. Je suis PU-PH en maladies infectieuses et tropicales et, à ce titre, j’ai également été mobilisé sur les épidémies de zika, chikungunya, grippe A, coronavirus, Ebola et ai travaillé toujours en bonne intelligence et en étroite collaboration en lien avec la DGS. C’est pour moi un immense honneur et une grande fierté de prendre ces responsabilités et de porter des dossiers passionnants car ils concernent toujours la santé des hommes et des femmes de notre pays.

Quels sont les grands chantiers qui attendent la DGS en 2018 ?

La DGS doit mettre en œuvre les quatre priorités de la feuille de route ministérielle qui vont se décliner avec la nécessaire révolution de la prévention ; le renforcement de la lutte contre les inégalités sociales, géographiques et d’accès à l’information en santé ; une politique ambitieuse de lutte contre le tabagisme, tueur numéro 1 ; une lutte renforcée contre l’obésité, l’alcoolisme, la sédentarité, la prévention et le dépistage renforcé des cancers ; l’extension des obligations vaccinales pour les jeunes enfants ;l’ amélioration de la santé au travail et de celle des personnes vivant dans des lieux de privation de liberté ; innovations et transformation numérique…

La DGS va mettre en place les sept objectifs principaux de prévention fixés par la Ministre : promouvoir la santé mentale ; prévenir les maladies infectieuses ; améliorer la prévention de la perte d’autonomie ; lutter contre les conduites addictives ; améliorer le dépistage ; promouvoir un environnement et des conditions de travail favorables à la santé ; promouvoir une alimentation saine et de l’activité physique. Nous pilotons d’ores et déjà l’élaboration du plan national de santé publique attendu pour la fin mars.

Lire la suite sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé