Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Post de Blog : Les limites et les impasses des cellules psychologiques d'urgence

Post de Blog : Les limites et les impasses des cellules psychologiques d'urgence

le 18 décembre 2017

Après le drame survenu à Millas, certains proches des victimes ont pu toutefois dénoncer les faiblesses de l'accompagnement proposé par cette cellule d'aide.

Un train régional a percuté un autocar scolaire le jeudi 14 décembre dans les Pyrénées-Orientales, au passage à niveau de Millas, causant la mort de cinq enfants, en blessant quinze autres, âgés de onze à dix-sept ans. La conductrice du bus et trois personnes dans le train ont également été blessées. Le collège où étaient scolarisés les enfants a été ouvert le lendemain du drame pour proposer aux personnes qui le souhaitaient de bénéficier de l'appui d'une cellule d'urgence médico-psychologique (CUMP) composée d'une soixantaine de psychologues. Certains proches des victimes ont pu toutefois dénoncer les faiblesses de l'accompagnement proposé par cette cellule d'aide. Si à chaque tragédie humaine, les médias expliquent le fonctionnement de ce type de dispositifs, ils en décrivent beaucoup plus rarement les limites et les impasses.

Lire la suite sur le HuffPost - Les Blogs