Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Réflexion : La relation patient-médecin, une question de confiance ?

Réflexion : La relation patient-médecin, une question de confiance ?

le 1 juillet 2015

 [L'école des soignants] 1. Mensonges de patients, mensonges de médecins.

A première vue, une relation patient-médecin de qualité semble fondée sur la confiance réciproque. Mais est-ce vraiment le cas ? La relation n'a pas les mêmes fondements pour le patient et pour le médecin, elle ne sous-tend pas les mêmes attentes et les mêmes objectifs. Son asymétrie est manifeste : l’un a besoin des compétences professionnelles de l’autre ; l’inverse n’est pas vrai. Une relation asymétrique peut-elle se construire sur une confiance réciproque  ? Nous avons tous une idée de ce que peut être la confiance du patient envers le médecin. Mais la confiance du médecin envers le patient , qu'est-ce que ce c'est ?Et d'ailleurs, faut-il que la confiance soit réciproque  pour qu'une relation de soin s'installe et soit bénéfique pour celui qui souffre ?En première approximation, toute relation de confiance entre deux individus s'appuie sur un triptyque élémentaire : sincérité, respect et loyauté. Voyons d'abord ce qu'il en est de la sincérité. Ou plutôt, de son absence. Source L'école des soignants