Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Témoignage : Dans un hôpital psychiatrique avec le juge des libertés et de la détention

Témoignage : Dans un hôpital psychiatrique avec le juge des libertés et de la détention

le 1 décembre 2017

Chaque année dans le Puy-de-Dôme, plusieurs centaines de personnes souffrant de troubles mentaux sont hospitalisées contre leur gré. La loi prévoit un contrôle strict de cette privation temporaire de liberté.

« Je me sens très bien. Je ne comprends pas du tout pourquoi on m'a foutu ici. » Le regard hagard sous des cheveux hirsutes, Sébastien (*) articule quelques mots d'une voix cotonneuse. Mais ses yeux se perdent vite dans le vide.

Encadré par son avocate et un infirmier, ce Puydômois de 30 ans est assis face à Jean-Christophe Riboulet, le juge des libertés et de la détention (JLD). Le magistrat clermontois est chargé de statuer sur la prolongation – ou non – de son hospitalisation sans consentement ( voir détail ci-dessous).

Sébastien est atteint de troubles psychotiques. Problème : comme beaucoup d'autres malades, ce SDF à la dérive ne prend pas son traitement. Son errance l'a menée aux urgences de Riom. De là, un médecin a ordonné son transport immédiat dans un hôpital spécialisé.

Lire la suite sur La Montagne .