Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Témoignage : Grandir en France avec une mère seule et bipolaire

Témoignage : Grandir en France avec une mère seule et bipolaire

le 2 juillet 2015

[Vice] Une perle. Quand ma mère a appris qu'elle était enceinte de moi, elle a cru que c'était parce qu'elle avait avalé une perle et que j'étais la deuxième immaculée conception. Il s'agissait là d'un court épisode maniaque qui n'avait alors nécessité que quelques doses d'Haldol pour que ma mère revienne à la réalité. Malheureusement (ou heureusement) pour moi, je n'étais pas Jésus-Christ.

Enfant, la maladie de ma mère ne me posait pas vraiment de problème. Pour moi, « maman était souvent fatiguée ». Lorsqu'elle était en phase down , je vaquais à mes occupations de petite fille sage. Mon père était reparti aux États-Unis quand j'avais 3 ans, nous laissant seules, et ma mère avait alors demandé le divorce. Ma mère a toujours tout fait dans la mesure de ses possibles pour que j'aie la vie la plus agréable, celle dont tout enfant est en droit de rêver. Alors même qu'enfiler des vêtements et m'amener à l'école constituaient pour elle des épreuves pires que l'ascension de l'Everest, elle trouvait la force et le courage de le faire, pour moi, parce qu'elle m'aimait. Et puis, j'ai connu les périodes de high . Et ce sont ces dernières qui sont le plus effrayantes.

Source Vice