Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Témoignage : Le quotidien en institut psychiatrique

Témoignage : Le quotidien en institut psychiatrique

le 18 janvier 2018

Il existe bien des fantasmes sur la clinique psychiatrique. Si j’avais reçu un euro à chaque fois que l’on m’a posé la question « Alors, Vol au-dessus d’un nid de coucous, fiction ou réalité ? », croyez moi, je serais déjà en train de me dorer la pilule sur une île déserte aux frais de mes interlocuteurs.

Un séjour en clinique psychiatrique

J’ai passé neuf mois en clinique psy, officiellement pour anorexie, officieusement pour rebooter mon cerveau et me soigner suite à un traumatisme.
J’y suis arrivée après que ma famille m’a posé un ultimatum : tout le monde était au bord de la rupture, mon mal être déteignait sur eux. « Tu quittes le foyer, ou tu te fais hospitaliser  » : le choix a été vite fait.
Pour rentrer en clinique psychiatrique, on peut passer par son médecin traitant, qui officialise la demande d’hospitalisation : ça fait avancer la procédure un peu plus rapidement.
On peut aussi se rendre aux urgences psychiatriques, qui poussent également la demande d’hospitalisation en fonction de la gravité de la situation. Personnellement, c’est cette deuxième solution que j’ai choisie, parce que je voulais une hospitalisation directe.
On m’a hospitalisée dans une clinique privée à la demande de mes parents, qui connaissaient l’un des psychiatres de la clinique en question, même si au final il n’est pas devenu mon psychiatre, mon traumatisme n’étant pas sa spécialité.

Lire la suite sur Madmoizelle