Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Témoignage : Lettre entrouverte à mon conjoint

Témoignage : Lettre entrouverte à mon conjoint

le 18 mai 2016

[Huffington Post] Chaque dodo ailleurs est un punch alcoolisé qui m'amène migraines et étourdissements d'ivresse sensorielle. Un fond sonore différent, que tu ne perçois pas, car les dépaysements, tu aimes comme la majorité des gens d'ailleurs. Mais pour moi, chaque subtile différence est une information nouvelle à traiter avec vigilance. Des draps qui sentent la lessive avec une odeur abrasive et que je ressens jusque dans mes papilles gustatives, sans même avoir à les lécher. Cette texture d'un tissage de coton non familier sur ma peau, cet oreiller hostile que je repousse dès que possible pour installer mon oreiller Yubisaki, fourré de ses grains plastifiés, qui me suit comme un toutou en peluche. Juste parce qu'il s'avère être le seul qui me reconduit dans les bras nocturnes de Morphée avec une certaine satisfaction.

Tu sais, lors de notre déjà lointain week-end en amoureux à St-Sauveur, durant le dernier festif temps des fêtes, je ne t'ai pas vraiment tout dit. Je suis secrète comme ça bien souvent. Parfois. Parfois trop même. Juste pour ne pas te blesser sauvagement, déranger ta quiétude ou te faire sentir outrageusement mal. Parce que te créer des malaises inattendus, je le fais avec une digne perfection, chaque jour, au détour d'une phrase malhabile, d'un événement fortuit qui me dérange, d'un changement d'habitude apparemment dérisoire qui me fait basculer dans une dérive totale sans crier gare, aéroport ou zone portuaire. Survient alors une perte de patience de ma part, dont tu paies la note avec des intérêts composés en addition.

Source Huffington Post