Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Paroles de... > Témoignage : Un dernier pour la route - j’ai été alcoolique pendant vingt ans

Témoignage : Un dernier pour la route - j’ai été alcoolique pendant vingt ans

le 23 mai 2016

[Vice] Quand j'avais 25 ans, tous mes lundis matin se ressemblaient. Je traînais sur le sol du salon de mon appartement miteux de Nordvest, un quartier pauvre de la banlieue de Copenhague. Mes mains tremblaient, mon cœur battait à cent à l'heure, et des gouttes de sueur recouvraient mon visage. Je me sentais comme de la merde, et j'avais honte. Le seul moyen d'aller mieux était de dévaler les escaliers de mon immeuble, de rejoindre la supérette du coin, et de rentrer chez moi avec un pack de bières dégueulasses et une bouteille de vin rouge à deux balles.

Aujourd'hui, j'ai 34 ans, et je suis en mesure de jeter un regard critique sur mes 20 dernières années, que j'ai passées à boire beaucoup trop.

J'ai découvert l'alcool à l'âge de 12 ou 13 ans – et j'y ai rapidement pris goût. Mes amis et moi-même chérissions ses effets sur notre organisme. À l'époque, on passait notre temps à fumer de la weed, faire du skate et avaler des champis. Quand vous grandissez dans un bled paumé, vous n'avez pas vraiment le choix – le foot, les mobylettes et la drogue sont les seules activités disponibles. Nous n'aimions ni le foot, ni les mobylettes.

J'ai vécu avec mon père de mes neuf ans à mes 17. Nous avions une relation proche de celle que j'avais avec mes potes – et donc très loin de la relation père/fils classique. La « figure paternelle » avait été remplacée par un type qui me laissait être maître de mes choix, et qui m'avait initié aux joies du cannabis. Quand j'avais 15 balais, mon père me préparait mon repas du midi pour le lycée et ne manquait pas de glisser quelques têtes de weed dans mon sac.

Source Vice