Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Actes du 14 mai 2014 : Santé mentale et mal-être des jeunes

Actes du 14 mai 2014 : Santé mentale et mal-être des jeunes

le 2 juin 2015

[UNAF] Un jeune sur deux en formation (lycéen, étudiant, apprenti) déclare des difficultés d’ordres psychologiques, mais peu ont recours à un professionnel de santé, selon une enquête de 2010 de OpinionWay pour la Fondation Pierre Deniker (recherche et prévention en santé mentale).

Dans un document de cette fondation, présidé par le professeur Olié, il est précisé que « la plupart des difficultés d’ordres psychologiques déclarées par les étudiants peuvent tout à fait relever de difficultés existentielles, fréquentes notamment dans cette tranche d’âge. En revanche, les difficultés exprimées par 9% d’entre eux peuvent évoquer un diagnostic psychopathologique reconnu des professionnels de santé mentale et en particulier, pour 7% d’entre eux, des signes d’allure dépressive. Ces jeunes sont donc susceptibles de présenter une souffrance dont il faut plus particulièrement se préoccuper. Or, parmi ces 9%, 60% n’ont eu recours à aucun professionnel de santé.  »

Source UNAF