Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Article : Prise en charge médicale et impact psychologique, somatique et social sur les personnes impliquées dans les attentats terroristes de janvier 2015 à Paris

Article : Prise en charge médicale et impact psychologique, somatique et social sur les personnes impliquées dans les attentats terroristes de janvier 2015 à Paris

le 27 avril 2018

En 1995, suite aux attentats de 1982 et de 1995 qui ont touché la France, ont été mis en place les Cellules d’urgence médico-psychologique dont un des objectifs était d’assurer la prise en charge médico-psychologique des victimes d’évènements traumatiques, sur les lieux mêmes de l’évènement. L’objectif à plus long terme était de réduire le risque de survenue de l’état de stress post-traumatique (ESPT). 

D’après la littérature, l’ESPT touche entre 8 et 30 % des personnes directement impliquées dans des attentats. Suite aux attentats qui ont touché la France les 7, 8 et 9 janvier 2015, Santé publique France et l’Agence régionale de santé Île-de-France ont mis en place une enquête épidémiologique, baptisée IMPACTS (investigation des manifestations traumatiques post-attentats et de la prise en charge thérapeutique et de soutien) financée par la Fondation d’aide aux victimes du terrorisme. Son objectif : décrire l’impact à moyen et à long terme, au plan sanitaire et social, chez les professionnels impliqués dans la prise en charge immédiate des victimes et chez les personnes exposées directement ou indirectement et vivant à proximité des attentats.

L’article paru ce mois-ci dans le Journal of British Psychology décrit l’impact sanitaire et social à 6 mois, dans ces populations et leur prise en charge, et ouvre sur des perspectives à plus long terme sur le contexte post-attentat.

Lire l'article (en anglais) sur The British Journal of Psychiatry

Pour en savoir plus, Santé Publique France