Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Événement : Orientation/désorientation : Que peut le design ? 1ère rencontre du Lab-ah, le 9 avril 2018 à Paris

Événement : Orientation/désorientation : Que peut le design ? 1ère rencontre du Lab-ah, le 9 avril 2018 à Paris

le 3 avril 2018

Les invités du Lab-ah : Un cycle de rencontres entre les partenaires du Laboratoire de l’accueil et de l’hospitalité et les professionnels du GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences.

Invités :

Discutante : Dr Isabelle Andreu, psychiatre, GHT Paris Psychiatrie & Neurosciences
Bibliothèque médicale Henri Ey, 1 rue Cabanis 75014
Inscription obligatoire : https://www.kawaa.co/fr/rencontre/6288

Les corps et les esprits fragilisés par la maladie se trouvent confrontés à des infrastructures hospitalières qui ne cessent de gagner en taille, en rationalité, comme en complexité. En partant du bien-être du patient individuel mais aussi de celui du personnel, des visiteurs et autres usagers de ces lieux, aux côtés de l’architecture, le design peut contribuer à améliorer l’accueil, l’orientation, l’information, l’intelligibilité des lieux et des actions, mais aussi l’atmosphère de ces espaces de vie, de travail comme de passage. Si la soumission à la logique de l’addition des contraintes aura souvent tendance à aboutir à des espaces sans âme qui rajoutent de la désolation, la difficulté du contexte, des approches plus sensibles permettent de prendre en compte les différentes situations médicales, les besoins individuels comme les relations dans les lieux communs, l’intimité et le partage.
Comment le design peut-il, aux côtés des autres maîtres d’œuvre, répondre à des besoins encore trop souvent considérés comme secondaires ? Comment dépasser les seules contraintes fonctionnelles pour introduire ce nécessaire inutile qui permet de se sentir humain en ces lieux ? Comment mieux respecter le patient et parallèlement mieux le responsabiliser? Comment sur la base du design de relation prendre en compte les cultures, les situations sociales, mais aussi les approches médicales différentes ?
Ruedi Baur est designer. Depuis les années 80, Ruedi Baur pense son activité de designer dans le contexte de l’espace public. Il intervient ainsi sur des problématiques liées à l'identification, à l'orientation, à la scénographie et plus largement à la représentation d'institutions, d’espaces urbains et de territoires politiques souvent aux côtés d’architectes et d’urbanistes. Parmi les très nombreux projets de signalétique, d’identité visuelle comme de scénographie dont il est l’auteur, on retiendra, parmi les plus récents, l’identité visuelle et la scénographie de la foire du livre de Francfort, l’identité visuelle de la Manifesta 11, la signalétique de la New School à New York, celle de l’aéroport de Cologne-Bonn ou encore de Vienne. Avec l’équipe d’Intégral Paris, il vient de concevoir le système d’informations voyageurs des lignes du futur métro du Grand Paris (2022-2030).
Véra Baur est sociologue, spécialisée en anthropologie visuelle et urbaine, elle est diplômée en sciences culturelles à l’Université de Lueneburg et chercheuse associé en sociologie du design à l’Université St. Gallen - Suisse. Elle enseigne entre autre à l'Université USEK, Beirut, la SciencesPo et l’EHESS, Paris. Vera Baur développe une recherche et une pratique transdisciplinaire au croisement de la culture, des sciences et de la politique.