Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Prescrire : Choix d'un neuroleptique et épisode psychotique : beaucoup d'inconnues

Prescrire : Choix d'un neuroleptique et épisode psychotique : beaucoup d'inconnues

le 1 avril 2019

Selon Prescrire, chez les patients atteints de troubles psychotiques, faute d'une recherche clinique suffisante, le choix d'un neuroleptique est avant tout guidé par les profils d'effets indésirables.

Les patients atteints de troubles psychotiques ont, à des degrés divers, des désordres de la pensée et de la perception de la réalité, des délires, des hallucinations. Prescrire a recherché et analysé les données de l'évaluation qui ont comparé entre eux les différents neuroleptiques (dits aussi "antipsychotiques") utilisés depuis les années 1960 pour soulager les troubles psychotiques.

Selon cette analyse, les données sont nombreuses mais insuffisantes en pratique de soins. On manque sérieusement d'éléments solides pour distinguer les substances selon leur efficacité. Les critères de jugement des essais ont le plus souvent été des scores sur des échelles symptomatiques standardisées, qui laissent beaucoup d'incertitudes, par exemple en termes d'insertion sociale ou de rétablissement à long terme. Les hypothèses liant efficacité et mécanismes d'action n'ont pas été confirmées dans la pratique clinique.

Faute de mieux, les décisions de soins sont prises en fonction des effets indésirables, dont la connaissance se construit lentement au fil des années ; et en fonction des expériences personnelles, avec toutes les limites et les biais que cela comporte, en particulier l'influence plus ou moins marquante de tel ou tel leader d'opinion.

Quel que soit le neuroleptique choisi, la mesure la plus utile pour limiter les effets indésirables des neuroleptiques est de limiter autant que possible la dose et la durée du traitement.

Prescrire appelle les pouvoirs publics à mettre professionnels de santé, chercheurs et patients en situation de relancer une recherche clinique pertinente, pour obtenir des réponses pratiques vraiment utiles.

Source : Site Prescrire