Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Pour en savoir plus > Revue L'Information Psychiatrique : Prescription médicamenteuse en pédopsychiatrie

Revue L'Information Psychiatrique : Prescription médicamenteuse en pédopsychiatrie

le 27 avril 2018

Bien qu’ayant profondément évolué et s’étant transformée depuis une trentaine d’années pour répondre aux attentes des usagers et des pouvoirs publics – transformation de l’hospitalisation temps plein, développement de soins à temps partiel etc. –, la pédopsychiatrie publique traverse actuellement une crise sévère et ses pratiques sont remises en cause par nombre d’associations d’usagers et ne sont pas soutenues comme elles devraient l’être par les pouvoirs publics.

Si nous comparons l’exercice de notre discipline en France par rapport à son exercice dans la majorité des pays européens, nous constatons que son haut niveau de spécialisation n’est pas reconnu à sa juste valeur. Il s’agit en effet d’un exercice très complet qui doit prendre en compte le développement de l’enfant depuis la naissance jusqu’à la fin de l’adolescence tant sur le plan développemental, que cognitif, qu’affectif. L’enfant doit être perc¸u d’une fac¸on dynamique dans son développement et dans ses relations avec sa famille, avec ses pairs et avec son environnement social. La prise en compte de ces dimensions nécessite d’avoir une approche éclectique où l’approche psychodynamique garde une place centrale. Mais, jusqu’à une époque récente, certains tenants de l’approche psychodynamique, heurtés par les pratiques de médication de psychotropes massives pratiquées outre-Atlantique, s’opposaient à la dimension plus médicale de la discipline et se montraient très réticents à prescrire. Ils ont adopté un raisonnement manichéen : la prescription médicamenteuse pourrait court-circuiter la réflexion psychodynamique. En outre nous manquons d’études sur les effets à long terme de la plupart des psychotropes prescrits chez les mineurs. Un autre aspect de cette réticence à prescrire réside dans la notion du respect du symptôme en pédopsychiatrie [1] en ce qu’il est porteur de sens et de langage exprimant la souffrance psychique de l’enfant et de son groupe familial.

Lire la suite sur Cairn.Info