Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Afrique du Sud : Une gouvernance qui mise sur une santé mentale intégrée dans le système de santé

Afrique du Sud : Une gouvernance qui mise sur une santé mentale intégrée dans le système de santé

le 27 novembre 2015

[Somapsy] Le gouvernement de l’Afrique du Sud dispose d’un nouveau cadre politique qui soutient l’intégration des soins de santé mentale et les soins primaires. Malgré les avancées sur ce sujet – et le bon positionnement par rapport à d’autres pays d’Afrique -, la transformation du système de santé vers un système beaucoup plus intégré en ce qui concerne la santé mentale est difficile de garantir en raison de la distribution inefficiente et inégale des ressources du pays. 

Dans ce sens, il est nécessaire de renforcer le système de santé, d’améliorer sa gouvernance et d’augmenter la capacité de retrouver des ressources. Ceci, dans le but d’assurer que ces impératifs politiques soient mis en place. Une étude publiée à l’International Journal of Mental Health Systems (IJMHS) identifie les stratégies pour que la gouvernance du système de santé de l’Afrique du Sud soit plus efficient en ce qui concerne l’intégration des soins de santé mentale.

Comme beaucoup d’autres pays, l’Africa du Sud a de plus en plus de citoyens souffrant de maladies chroniques (où on inclut les troubles mentaux). Les maladies de santé physique et de santé mentale coexistent souvent et ont une réaction bidirectionnelle. En 2002, pour résoudre ce problème, le gouvernement adopta la Mental Health Care Act, un pas important pour aborder la santé problème comme un problème de santé publique. Plus tard, en 2013, le gouvenement du pays approuva le Mental Health Policy Frameword (MHPF) et le Plan Stratégique 2013-2020 en ligne avec le plan Mental Health Action de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Le MHPF a été considéré par les experts comme la première politique de santé mentale officielle développée en Afrique du Sud et il est devenu un instrument très important pour mettre en place la Mental Health Care Act. Malgré les avancées vers des soins plus descentralisés, surtout en ce qui concerne les soins secondaires, le système de soins de santé mentale intégrés aux soins primaires est encore déficitaire.

Source Somapsy