Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Belgique : Dans une petite ville, les familles hébergent des patients psychiatriques depuis plus de 700 ans

Belgique : Dans une petite ville, les familles hébergent des patients psychiatriques depuis plus de 700 ans

le 3 février 2016

[Slate] Une tradition d’accueil des malades se perpétue depuis le XIVe siècle. Tout aurait commencé par la mort d’une princesse irlandaise décapitée par son père incestueux.

Geel, 16 heures, à deux pas du parking du bâtiment de l’OPZ. Comme les autres habitants de cette petite commune flamande située à environ cinquante kilomètres d’Anvers, un petit groupe de personnes discutent tranquillement en se grillant une clope, arrosé par les rayons du soleil. Plus loin, d’autres saluent les voisins au balcon quand certains s’empressent de grimper dans le bus, leur sac bien accroché sur le dos. Direction leur logis après avoir réparé toute l’après-midi des vélos. Pourtant, l’OPZ n’est pas l’acronyme d’une entreprise de cycles ou d’une association bobo, mais bien celui de l’hôpital psychiatrique de la ville. Il faut dire qu’à Geel, plus qu’ailleurs, les personnes souffrant de maladies mentales font partie prenante de la vie de la cité. Et ça dure depuis des centaines d’années.

Source Slate