Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Belgique : Prisons belges et françaises surpeuplées : libérons ceux qui n'ont rien à y faire !

Belgique : Prisons belges et françaises surpeuplées : libérons ceux qui n'ont rien à y faire !

le 8 juin 2016

[L'Obs] Dans un rapport daté de mars dernier , les délégués du Comité dénonçaient en effet des problèmes structurels dans les principales prisons belges : surpopulation carcérale, nombre trop faible d’activités proposées, conditions de vie inhumaines des malades “internés” dans les annexes psychiatriques...

 

 

Un classement établi en 2014  par le Conseil de l’Europe place la Belgique comme le deuxième pays européen à détenir le taux de surpopulation carcérale le plus important. En février 2016, 11.076 personnes étaient détenues  pour une capacité d’accueil de 9.903 places dans les infrastructures pénitentiaires. Même si le Ministre belge de la Justice Koen Geens affirme que ce niveau va baisser — la baisse a de fait commencé, surtout du fait du renvoi plus rapide de détenus étrangers — la surpopulation ne disparaîtra pas.

Habituellement ignorée tant par les médias que par les politiques, la réalité carcérale du royaume de Belgique poussée à son paroxysme s’est enfin frayée une place dans le débat public. La situation est largement comparable en France, estiment Alexis Poulin d'Euractiv et Dan Van Raemdonck de la FIDH. Les deux pays peinent à respecter les standards d’une société démocratique. 

 

Source L'Obs