Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Belgique : Rapport "Les ressources mobilisées par les mineurs étrangers non accompagnés en cas de souffrance psychique"

Belgique : Rapport "Les ressources mobilisées par les mineurs étrangers non accompagnés en cas de souffrance psychique"

le 4 mars 2019

Depuis 2014, le CRéSaM (Centre de Référence en Santé Mentale), mène une mission d’appui auprès des initiatives spécifiques « Exil » (IS) et, depuis 2016, des initiatives psychosociales (IPS) spécialisées dans l’accompagnement thérapeutique des personnes étrangères ou d’origine étrangère. 

Suite à la crise de l’accueil et à la forte augmentation des demandeurs d’asile durant l’été 2015, la Région Wallonne et la Fondation Roi Baudouin ont décidé de renforcer les IS et IPS « Exil » wallonnes et de soutenir une concertation les réunissant afin qu’une action cohérente soit menée auprès de ce public. Le CRéSaM en assure la coordination depuis mai 2016 au sein de la Concertation wallonne « Exil et santé mentale ».

Dans le cadre de cette concertation, un temps de recherche a été octroyé pour alimenter les réflexions traversant les rencontres. Plus largement, ces travaux ont pour objectif d’apporter un complément d’information aux acteurs de terrain et de les soutenir dans la construction de leurs actions. Ces travaux s’appuient tout particulièrement sur la parole des personnes étrangères ou d’origine étrangère.

Après avoir réalisé un état des lieux des IS Exil en Wallonie (Bivort, 2015) et après avoir exploré la question de l’accessibilité aux soins en santé mentale dans le cadre d’une première recherche exploratoire (Hezukuri, 2017), nous souhaitons ici apporter un éclairage sur le groupe cible des mineurs étrangers non accompagnés à travers la question des ressources que ces derniers mobilisent en cas de souffrance psychique.

Consulter le rapport sur le site de CréSaM : Bivort C. et Valentin C., Les Ressources mobilisées par les MENA en cas de souffrance psychique , CRéSaM, 2019, 82 p.