Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Canada : Armée, les troubles mentaux écourtent de nombreuses carrières

Canada : Armée, les troubles mentaux écourtent de nombreuses carrières

le 9 mars 2015

[La Presse] Une nouvelle étude de la Défense nationale montre que les soldats avec des problèmes de santé mentale, particulièrement ceux avec des maladies reliées à la guerre en Afghanistan, risquent beaucoup plus d'être déclarés inaptes au service militaire. Près de 70 % d'entre eux peuvent s'attendre à être mis à l'écart avant d'avoir complété dix ans de déploiement à l'étranger.

Les services de santé des Forces armées canadiennes ont révisé les dossiers médicaux de plus de 30 000 soldats ayant été déployés dans le cadre de la campagne afghane de près de douze années. L'étude s'attarde à l'impact sur la carrière à long terme des troubles mentaux reliés au service militaire et du principe d'universalité du service des Forces canadiennes, qui requiert que tous les membres soient aptes à être déployés tant au pays qu'à l'étranger. À l'automne 2013, plusieurs soldats, dont bon nombre souffrant de stress post-traumatique, ont déclaré publiquement qu'ils étaient jugés inaptes et écartés sans délai des rangs militaires.

Source La Presse