Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Canada : Toujours aucun employé permanent en santé mentale à Attawapiskat

Canada : Toujours aucun employé permanent en santé mentale à Attawapiskat

le 23 novembre 2016

[Radio Canada] Six mois après la déclaration de l'état d'urgence en réponse à une vague de suicides à Attawapiskat, il n'y a toujours aucun employé installé de façon permanente dans la réserve.

Le manque de logement serait criant pour les futurs employés.

Sept postes à temps plein dans le domaine de la santé sont à combler à Attawapiskat : deux infirmières, deux intervenants en gestion de crise, un gestionnaire de cas, et deux intervenants en santé mentale.

Nous voulons nous installer de façon permanente, mais nous devons travailler avec le chef et le conseil de bande afin de nous assurer que les travailleurs aient accès à des résidences permanentes.

Pour l'instant, deux infirmières et deux intervenants en gestion de crise sont déployés temporairement à Attawapiskat. Ils travaillent sur un horaire rotatif de six jours à partir de l'hôpital Horizon Santé-Nord à Sudbury.

Selon Carol Philbin Jolette, conseillère principale au Réseau local d'intégration des services de santé du Nord-Est, les ressources additionnelles venant du sud de la province permettent de combler en bonne partie les demandes de services en santé mentale.

« Très frustrant »

Le chef du conseil de bande de Mushkegowuk, Jonathan Solomon est très inquiet de constater tous ces délais dans la région.

Le plan d'urbanisme d'Attawapiskat prévoit l'achat de maisons modulaires qui seront amenées par les chemins de glace cet hiver.

Il est prévu que les maisons soient fonctionnelles pour la prochaine période d'embauche en avril, un an après la crise des suicides.

Source Radio Canada