Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Côte d'Ivoire : Des enfants autistes marginalisés

Côte d'Ivoire : Des enfants autistes marginalisés

le 7 mai 2018

"Ici, on fait semblant !" : la prise en charge des enfants autistes en Côte d'Ivoire ne bénéficie d'aucune infrastructure adéquate, s'insurge la responsable d'un centre de traitement spécialisé de cette maladie neurobiologique, vue comme une malédiction divine dans ce pays et ailleurs en Afrique.

Réincarnations du diable

Miyala Touré Kieffoloh dirige un établissement privé, le Centre d'action médico-psycho-social de l'enfant (CAMPSE), où 50 enfants parmi la soixantaine de pensionnaires âgés de 3 à 18 ans sont atteints d'autisme. Mais les infrastructures dont elle dispose sont rudimentaires, se désole-t-elle. Pour une prise en charge normale de l'autisme, au moins six spécialistes sont requis : un pédopsychiatre, un éducateur spécialisé, un neurologue, un psychomotricien, un orthophoniste et un ergothérapeute. Or "le pays ne dispose même pas des trois derniers..." , avoue Mme Kieffoloh, sage-femme de profession et spécialisée en psychiatrie.

Lire la suite sur Handicap.fr