Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Hongkong : une étude montre l’impact des troubles sociaux sur la santé mentale

Hongkong : une étude montre l’impact des troubles sociaux sur la santé mentale

le 13 janvier 2020

La part de la population atteinte de troubles de stress post-traumatique et de dépression a fortement augmenté depuis le début des manifestations, selon une étude publiée dans « The Lancet ».

La santé mentale des Hongkongais est fortement touchée par la mobilisation pro-démocratie et les tensions qui en résultent. Une étude de l’université de Hongkong, la plus importante jamais réalisée sur l’impact de troubles sociaux sur la santé mentale selon ses auteurs, expose une hausse de la part de la population atteinte de troubles de stress post-traumatique (PTSD) et de dépression depuis le début du mouvement.

Publiée dans la prestigieuse revue britannique The Lancet, l’étude montre une prévalence des symptômes de PTSD observés dans la population six fois plus élevée que celle qui avait été constatée après le précédent mouvement social de grande ampleur, le « Mouvement des parapluies » de 2014, moins violent.

Lire l'article sur le site du quotidien Le Monde