Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Islande : Comment ce pays a-t-il aboli la contention mécanique en psychiatrie ?

Islande : Comment ce pays a-t-il aboli la contention mécanique en psychiatrie ?

le 21 mars 2016

[Neptune] Les pratiques inspirées par Helgi Tómasson et imposées dans le principal hôpital, sont à l'origine de l'abolition officielle de la contention en psychiatrie, dès la fin des années 50, en Islande. Il a également banni la lobotomie et les électrochocs, qui n’ont également jamais été pratiqués.

En Islande, les médecins et infirmiers ne font jamais usage de la force, ils n’en ont pas le droit. Les islandais étant des hommes et des femmes comme les autres, il arrive, comme partout, qu’une personne en crise soit très violente. Les infirmiers sont organisés pour appeler des renforts, et en cas de besoin (personne armée, etc.) les médecins font appel aux renforts policiers qui, seuls, sont autorisés à faire l’usage de la contrainte, en tenant la personne pendant une intervention de courte durée.

Selon l’étude de Pall Matthiasson (4)(5), il existe 7 éléments clé pour l’abolition effective de la contention mécanique en psychiatrie...

Source Neptune