Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Journée mondiale de la santé 2019 : investir dans la santé mentale pour améliorer la couverture santé universelle

Journée mondiale de la santé 2019 : investir dans la santé mentale pour améliorer la couverture santé universelle

le 8 avril 2019

La Commission Lancet sur la santé mentale dans le monde et le développement durable est la synthèse la plus complète des connaissances actuelles sur la santé mentale dans le monde. 

Elle s'appuie sur les séries The Lancet de  2007  et 2011  sur la santé mentale dans le monde. Cependant, la triste réalité est que la grande majorité des personnes touchées par des problèmes de santé mentale dans le monde ne reçoivent toujours pas les soins adéquats. Le poids de ces problèmes en termes de conséquences directes sur la santé est considérable et croissant. Leurs impacts sur le bien-être social et économique, sur le fonctionnement de la famille et sur divers secteurs de la société sont colossaux et presque incalculables. La situation s'aggrave et les violations des droits de l'homme fondamentaux continuent à être perpétrées dans le monde entier, ce qui fait des personnes souffrant de problèmes de santé mentale parmi les plus négligés de nos sociétés. En termes simples, la santé mentale n'est pas simplement une préoccupation clinique ou du système de santé ; Il s’agit véritablement d’un problème de développement mondial, car en matière de santé mentale, tous les pays se développent encore.

Le thème de la Journée mondiale de la santé du 7 avril 2019 est la couverture santé universelle. Il s’accorde parfaitement avec l’argumentation de la Commission, selon lequel un investissement dans la santé mentale est essentiel pour améliorer la couverture santé universelle et réaliser les objectifs de développement durable.

Téléchargez les principaux messages et les recommandations (en français)

En savoir plus : www.globalmentalhealthcommission.org

Source : Centre collaborateur de l'organisation mondiale de la santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS)