Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Luxembourg : Plus de moyens pour les troubles des enfants

Luxembourg : Plus de moyens pour les troubles des enfants

le 25 janvier 2017

[L'essentiel] Les jeunes qui présentent des troubles psychiatriques comme des addictions, des comportements à risque ou encore de la souffrance psychique vont pouvoir bénéficier d'une meilleure prise en charge.

Le service de psychiatrie juvénile de l'Hôpital Kircherg va disposer de plus de moyens, a indiqué Lydia Mutsch, la ministre de la Santé, dans une réponse parlementaire publiée vendredi.

13,6 millions d'euros, dont 80% à charge de l'État luxembourgeois, vont être investis. Une annexe au bâtiment de psychiatrie sera construite, permettant de porter à 30 (contre 23 actuellement) le nombre de lits dédiés à ces patients. L'hôpital de jour de psychiatrie juvénile sera également étendu.

Alors que l'Hôpital Kirchberg assure les consultations de jour et les hospitalisations en phase aiguë, un autre service accueille les jeunes pour des durées plus longues. Le Centre hospitalier neuro-psychiatrique (CHNP) d'Ettelbruck dispose de 12 lits à cet effet. Une capacité qui va, elle aussi, être augmentée, avec 16 lits supplémentaires dans une annexe, à Pütscheid. Le projet est en voie de planification, a indiqué la ministre.

Source L'essentiel