Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Maroc : Les usagers souffrent aussi d’une sérieuse stigmatisation

Maroc : Les usagers souffrent aussi d’une sérieuse stigmatisation

le 4 mai 2018

La prise en charge des troubles mentaux est limitée par l’insuffisance des infrastructures, des ressources humaines et du coût du traitement. Les patients et leurs familles doivent aussi faire face à l’exclusion sociale. Reportage au Centre psychiatrique du CHU de Casablanca.

Les lundis sont très difficiles au Centre psychiatrique du CHU de Casablanca. Le célèbre «36», connu pour l’accueil et le traitement des personnes atteintes de troubles mentaux. Grande affluence des patients et de leurs familles devant le portail, maintenu fermé par mesure de sécurité, de ce centre qui gère tous les patients de la Wilaya du Grand Casablanca. Ils viennent pour vérifier les dates de leur rendez-vous, pour des consultations, pour des formalités administratives, pour prendre des rendez-vous ou pour se renseigner sur les prestations servies et les malades qui peuvent en bénéficier. Le directeur du centre, les agents administratifs ainsi que les agents de sécurité, tous s’occupent de ces personnes et essaient de régler rapidement les problèmes afin d’éviter d’éventuels dérapages…

Lire la suite sur La Vie Éco