Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Polynésie : Retard sur la prise en charge de la santé mentale

Polynésie : Retard sur la prise en charge de la santé mentale

le 10 novembre 2017

L’OMS, l’association SOS suicide et l’ASEP ont présenté mardi à la mairie de Pirae les résultats d’une étude sur la santé mentale en Polynésie. Selon elle, la Polynésie accuse beaucoup de retard par rapport à la prise en charge de la santé mentale.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’association SOS Suicide et l’Association septentrionale d’Epidémiologie Psychiatrique (ASEP), ont restitué mardi matin à la mairie de Pira’e les résultats de l’enquête portant notamment sur « la santé mentale en population générale : images et réalités  ». Les objectifs principaux de cette étude étaient de décrire les représentations de la « folie  », de la « maladie mentale  » ou encore de la « dépression  » en Polynésie française. Et surtout de chiffrer le nombre de personnes adultes atteints de troubles mentaux au fenua.

Source Radio1