Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Québec : «Il faut qu’elle soit la dernière»

Québec : «Il faut qu’elle soit la dernière»

le 10 juillet 2015

[Journal de Montréal] Une mère en deuil dénonce la pression qui augmente constamment pour les étudiants en médecine.

La mère d’une jeune étudiante en médecine qui s’est enlevé la vie en mai dernier lance un cri du cœur, affirmant qu’il faut absolument que sa fille soit la dernière à connaître cette fin «tragique», «brutale», «cruelle» et «dévastatrice».

Anne-Sophie D’Amours, qui était âgée de 23 ans, est la deuxième étudiante en médecine à se suicider en moins de six mois au Québec. Lors d’un témoignage poignant livré au Journal , sa mère, Mireille Racine, souligne qu’Anne-Sophie est «morte pour la médecine».

«L’anxiété de la performance, exceller parmi les excellents», décrit la dame, mentionnant que l’objectif de la vie d’Anne-Sophie a toujours été d’être médecin, d’aider les autres.

«Tant d’efforts, d’heures consacrées à ces passionnants apprentissages. Sa bonté, son humanisme et son devoir d’aider ont eu préséance sur sa propre santé... et sa vie», relate Mme Racine.

Source Journal de Montréal