Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Québec : La santé mentale mal en point

Québec : La santé mentale mal en point

le 24 juin 2015

[Le journal de Montréal] Les Québécois souffrent de plus en plus de troubles de la personnalité. Les personnes ayant reçu ce diagnostic ont un taux de mortalité beaucoup plus élevé que la normale, en plus d’avoir l’une des espérances de vie les plus faibles.

Troubles de l’humeur, sujets narcissiques, personnes aux émotions dysfonctionnelles ou gens asociaux: ceux qui sont aux prises avec un trouble de la personnalité «de groupe B» regroupent une vaste palette de profils.

Une nouvelle analyse de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), élaborée avec des données prélevées entre l’an 2000 et 2012, démontre qu’il n’y a jamais eu autant de Québécois avec des troubles de la personnalité.

Environ 25 personnes sur 1000 en sont atteintes. C’est dans les régions de Québec et de l’Estrie que les taux sont les plus élevés. Les chiffres sont inquiétants. Lors des 12 dernières années, le nombre de gens ayant reçu un diagnostic a doublé dans le grand Québec et ne cesse de croître. «De nouveaux cas sont traités de façon constante chaque année», relate l’étude de l’Institut. En 2012, il y avait près d’un quart de million de Québécois ayant reçu un diagnostic de trouble de la personnalité et environ 30 000 nouveaux cas avaient été décelés pendant cette seule année.

Source Le journal de Montréal