Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Québec : Le comprimé ou la thérapie ?

Québec : Le comprimé ou la thérapie ?

le 15 juillet 2015

[La Presse] Une étude dont les conclusions ont été publiées dans Le Soleil cette semaine nous apprenait que 30 à 50 % des résidents en CHLSD consomment à un moment ou un autre un médicament de la famille des antipsychotiques, des pilules utilisées entre autres pour traiter la schizophrénie.

Chez les personnes âgées souffrant de démence, l’utilisation de ces médicaments pour une indication qui n’a pas été approuvée par Santé Canada sert à traiter les troubles de comportement. Selon un expert, dans un monde idéal, ce taux devrait être tout au plus de 10 %. De surcroît, son utilisation devrait être de courte durée, au plus faible dosage possible. 

Or, nous voyons souvent des patients chez qui ces médicaments sont prescrits depuis plusieurs années, et ce, à de fortes doses. Le Québec se démarque par rapport aux autres provinces et pays industrialisés par son haut taux de prescription.

Source La Presse