Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > RDC : Bolewa Sabourin, l'homme qui soigne les femmes violées, grâce à la danse

RDC : Bolewa Sabourin, l'homme qui soigne les femmes violées, grâce à la danse

le 17 septembre 2018

Bolewa Sabourin, chorégraphe et danseur de 33 ans, franco-congolais, à l'origine du projet « Re-Création » by Loba, apporte une aide thérapeutique par la danse aux femmes victimes de viols et d'agressions sexuelles au Kivu, région à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), où se trouvent 80% des réserves mondiales de Coltan. Son idée a germé après une rencontre décisive avec le Dr Denis Mukwege, le gynécologue qui "répare" les femmes violées et mutilées.

"L’idée de « Re-création  » est née sur le moment. « Le docteur Mukwege expliquait qu’il avait reçu beaucoup d’aide de la part de psychiatres, psychologues, psychothérapeutes occidentaux qui tentaient de faire parler ces femmes, selon la méthode occidentale. En fait ça ne fonctionnait pas car elles n’ont pas cette culture de raconter leurs problèmes, de se livrer de cette manière. Il disait que par la danse, par le chant, elles arrivaient parfois à se libérer, à se livrer. Ça a fait tilt. Moi je suis danseur. Ce que je peux apporter, c’est ça. C’est ma connaissance de la danse. »

Quelques mois après avoir croisé le Dr. Mukwege, Bolewa Sabourin et son équipe s’envolent pour la RDC et une première rencontre avec les femmes vivant à la Fondation Panzi. En moyenne âgées de 16/17 ans, elles ont déjà été soignées par l’équipe du Dr Mukwege. Elles sont en phase de psychothérapie, et vivent dans un internat, comme l’explique Bolewa Sabourin : « Le docteur s’est occupé de les réparer physiquement, mais l’étape d’après c’est le mental. La reconstruction physique peut se faire rapidement mais la reconstruction mentale est plus compliquée et longue. C’est le mental qu’on a cherché à détruire en passant par le physique. On en revient à la domination sur le psyché en passant par le corps. Dans les cas de violences conjugales, c’est ce qui arrive. On cherche à diminuer les femmes. »"

Lire l'article sur le site TV5Monde/Terriennes