Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Royaume-Uni : La difficile analyse de l'augmentation des suicides en 2018

Royaume-Uni : La difficile analyse de l'augmentation des suicides en 2018

le 13 septembre 2019

En 2018, 6 507 suicides ont été enregistrés au Royaume-Uni, soit un taux normalisé selon l'âge de 11,2 décès pour 100 000 habitants ; le dernier taux est nettement supérieur à celui de 2017 et représente la première augmentation depuis 2013.

Les trois quarts des décès enregistrés en 2018 concernaient des hommes (4 903 décès), ce qui est le cas depuis le milieu des années 90.

Le taux de suicide chez les hommes britanniques de 17,2 décès sur 100 000 représente une augmentation significative par rapport au taux de 2017; pour les femmes, le taux britannique était de 5,4 décès pour 100 000 habitants, ce qui correspond aux taux enregistrés au cours des 10 dernières années.

L'Écosse affichait le taux de suicide le plus élevé en Grande-Bretagne avec 16,1 décès pour 100 000 habitants (784 décès), suivie du pays de Galles avec un taux de 12,8 pour 100 000 (349 décès) et de l'Angleterre le plus faible avec 10,3 décès pour 100 000 (5 021 décès); Les chiffres pour l'Irlande du Nord seront publiés plus tard cette année par l'Agence de recherches et statistiques d'Irlande du Nord.

Lire la site de l'article (en anglais) sur le site de l'Office for national statistics (Bureau des statistiques nationales du Royaume-Uni)