Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Rwanda : La psychiatrie après le génocide

Rwanda : La psychiatrie après le génocide

le 31 août 2016

[RFI] Nous vous proposons la rediffusion d’une émission en mémoire du Dr Naasson Munyandamutsa, décédé au mois de mars 2016, il a longtemps été le seul psychiatre au Rwanda après le génocide. Il a œuvré pour la paix et la réconciliation, et a travaillé au développement des soins psychiatrique dans son pays.

En 1994, le Rwanda a connu un des pires moments de l’histoire du XXème siècle. En moins de 3 mois, 800 000 personnes, Tutsis et Hutus modérés ont été tués dans des conditions atroces. Aujourd’hui encore, près d’1/3 de la population rwandaise âgée de plus de 16 ans, présente des signes traumatiques : Cauchemars, phobies, dépressions, difficultés d’apprentissage chez les adolescents, crises d’angoisse… En quoi consiste la prise en charge psychiatrique des victimes et des bourreaux ? Dans un pays où, rappelons-le, il y a 6 psychiatres et un seul hôpital psychiatrique pour 11 millions d’habitants.

Les intervenants de cette émission de radio :

Source RFI