Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vues d'ailleurs > Suisse : Somnifères et tranquillisants, une dépendance silencieuse

Suisse : Somnifères et tranquillisants, une dépendance silencieuse

le 1 juillet 2015

[Addiction Suisse] Plus de 3% de la population prend quasi quotidiennement des somnifères ou des tranquillisants pendant une année, voire plus longtemps dans bien des cas; il s’agit pour l’essentiel de benzodiazépines. Le phénomène touche surtout les personnes âgées, les femmes davantage que les hommes. 

Or, l’usage régulier de ces médicaments sur une durée prolongée est problématique en raison de leur potentiel addictif et de leurs effets secondaires. Le dernier numéro de la revue spécialisée Dépendances examine la prise de médicaments psychoactifs sous différents angles.

Les données récoltées dans le cadre du Monitorage suisse des addictions permettent d’évaluer la prise quotidienne et prolongée de médicaments susceptibles d’engendrer une dépendance au sein de la population. Un article paru dans le dernier numéro  de la revue Dépendances examine l’usage de médicaments psychoactifs en Suisse aujourd’hui.

Source Addiction Suisse