Vous êtes dans : Accueil > Médicaments psychotropes > Médicaments psychotropes > Correcteurs

Correcteurs

Des médicaments dits correcteurs sont parfois utilisés avec certains médicaments psychotropes, dans le but de corriger certains de leurs effets indésirables.

Qui est concerné ?

Les personnes prenant un neuroleptique, surtout à forte dose, souffrent parfois d’effets indésirables neurologiques, dits parkinsoniens car ils ressemblent aux symptômes de la maladie de Parkinson : principalement tremblements et rigidité musculaire, lenteur et diminution des mouvements.

Quand l’arrêt ou une diminution des doses de neuroleptique n’est pas possible, l’ajout d’un médicament dit correcteur est parfois justifié, pour diminuer la gêne occasionnée par ces effets indésirables.

Quels effets ? Quelles précautions ?

Les médicaments dits correcteurs réduisent principalement les tremblements et la rigidité musculaire. Ils ont des effets indésirables, notamment neuropsychiques qui peuvent s’ajouter à ceux d’autres psychotropes.

Le dialogue est essentiel

Il est parfois difficile de parler de ses troubles psychiques et de ses traitements. Pourtant, c’est essentiel pour être compris. Le rôle des soignants est d’aider les patients à obtenir une vie meilleure, en tenant compte de leur vécu et de leur savoir sur la maladie. Un dialogue ouvert avec les soignants est un élément essentiel pour la prise en compte des besoins et des difficultés des patients.
Vous pouvez utilement consulter la rubrique : Conseils pour favoriser le dialogue sur les médicaments

En savoir plus sur les médicaments psychotropes

Vous vous posez des questions sur un médicament psychotrope en particulier ?

Vous pouvez consulter en premier lieu le site base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr  du Ministère de la santé.

Vous y trouverez : le résumé des caractéristiques du produit (RCP), dont les utilisations thérapeutiques autorisées, précautions d’emploi, contre-indications, prix, taux de remboursement, la notice d’utilisation dans sa version la plus récente, FAQ médicament, etc.

Vous souhaitez déclarer un effet indésirable d'un médicament psychotrope ?

Qu’il soit mentionné ou non dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) ou dans la notice, tout effet indésirable suspecté d’être dû à un médicament doit être déclaré aux autorités compétentes. Que vous soyez patient, proche de patient, association de patients ou professionnel de santé, vous pouvez faire cette déclaration sur le site Signalement-sante.gouv.fr

 

Rédaction : Psycom, mai 2018