Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > À lire, à voir, à écouter > L'Union : "Antonin Artaud : un centre d'accueil trop rare"

L'Union : "Antonin Artaud : un centre d'accueil trop rare"

1 400 personnes sont accueillies au centre de jour Antonin-Artaud. Beaucoup prennent un petit-déjeuner en commun, créent des clubs thérapeutiques, comme au CHU.
«Il faut une trame de vie sociale, c'est le préalable à tout soin, avoir une pratique humaine» explique le psychiatre Patrice Chemla, qui prône depuis 1975 que le centre Artaud est ouvert, une psychiatrie «humaniste».

Les psychiatres veulent faire en sorte que l'hôpital n'aggrave pas l'état du patient. «Il existe des appartements thérapeutiques, des appartements protégés. Une équipe de soin passe soit tous les jours, soit une fois par semaine. Certains malades vivent même en couple. Nous avons trouvé un accord avec la Ville pour obtenir des logements sociaux».

Site L'Union