Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > À lire, à voir, à écouter > L'Union Presse : "Le sacrilège de Jeanne d'Arc et Saint Remi interné en psychiatrie"

L'Union Presse : "Le sacrilège de Jeanne d'Arc et Saint Remi interné en psychiatrie"

La garde à vue de l'étudiant impliqué dans les vols et dégradations commis à la cathédrale et à la basilique Saint-Remi a tourné court. Atteint de schizophrénie, il a dû être interné en psychiatrie. Le sacrilège de Reims sera-t-il jugé un jour ? Rien n'est moins sûr.

 

L'étudiant de Cormontreuil qui a reconnu les dégradations à la basilique Saint-Remi et le vol de l'épée de Jeanne d'Arc à la cathédrale (nos précédentes éditions) pourrait se voir exonéré de toute responsabilité pénale en raison de son « altération mentale » au moment des faits. Sa garde à vue a été levée mardi soir, suivie de son hospitalisation d'office en milieu psychiatrique. Ainsi en a décidé l'expert venu l'examiner à la demande des policiers, confrontés lors des auditions à un discours délirant.

Site Union Presse