Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > À lire, à voir, à écouter > La Croix : "Denys Robiliard : le diagnostic précoce est un enjeu majeur"

La Croix : "Denys Robiliard : le diagnostic précoce est un enjeu majeur"

le 20 décembre 2013

Le député souhaite une prise en charge plus rapide et de meilleur qualité des troubles mentaux. Entretien avec Denys Robiliard, député PS du Loir-et-Cher, rapporteur de la mission d’information sur la santé mentale.

"Pour certains, compte tenu du manque de professionnels, mieux vaudrait miser sur des centres experts pour la prise en charge. Je ne partage pas cette idée. Certes, il peut y avoir des centres de ressources et de recherche pointus, mais le soin en psychiatrie nécessite une relation de confiance, humaine, entre le patient et son thérapeute.  Je crois donc qu’il faut continuer à s’inscrire dans la politique de sectorisation. Quitte à aller plus loin que les politiques d’incitation actuellement menées pour lutter contre les déserts médicaux, en imaginant une politique plus directive.

Il faut aussi former les généralistes au repérage des troubles mentaux et renforcer le dialogue entre ces médecins et les psychiatres, qui n’est pas bon aujourd’hui. Enfin, il faut impliquer davantage les élus, à travers l’extension des conseils locaux de santé mentale (CLSM), ainsi que les travailleurs sociaux."

Site La Croix

En savoir plus sur les CLSM

Lire les commentaire de Denys Robiliard sur son rapport

Télécharger le Rapport de la mission Psychiatrie et santé mentale