Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Le Devoir : "Le discours psychiatrique sur la sellette"

Le Devoir : "Le discours psychiatrique sur la sellette"

Le docteur Guy Turcotte savait-il ce qu’il faisait lorsqu’il a tué ses deux enfants ? Lors de son procès, la défense a trouvé un psychiatre pour répondre non à cette question, alors que la Couronne en a déniché un pour répondre oui. Or la psychiatrie n’est-elle pas censée être une science médicale rigoureuse ?

« Le psychiatre, répond l’essayiste Alain Bachand, n’a pas d’outils particuliers pour déterminer ce qu’un accusé pensait ou éprouvait lors de ses actes. Il n’a rien de privilégié à offrir, sinon un jargon plus obscur qu’éclairant. »
A propos de l'ouvrage : L’Imposture de la maladie mentale - Critique du discours psychiatrique, Alain Bachand, Eds Liber,
Montréal, 2012,184 pages
Site Le Devoir