Vous êtes dans : Accueil > Site mobile > Actualités > À lire, à voir, à écouter > Nouvel obs : "Autisme : quand la psychanalyse racontait n'importe quoi"

Nouvel obs : "Autisme : quand la psychanalyse racontait n'importe quoi"

le 23 janvier 2014

Retour sur ce freudisme mal digéré qui a fait tant de mal aux enfants autistes et à leurs familles.

Aussi extravagant que cela puisse paraître, dans les années 1940 à 1970 aux États-Unis, la schizophrénie et l’autisme étaient couramment imputés à un comportement défectueux de la mère. 

Le phénomène tenait en partie à la domination de la psychiatrie américaine par l’école psychanalytique, dont nombre de représentants avaient fui l’Allemagne nazie. Frieda Fromm Reichmann écrit ainsi en 1949: Le schizophrénie est terriblement méfiant et plein de ressentiment envers les autres à cause du terrible rejet qu’il a subi de la part de ses proches dans sa petite enfance, surtout de la part de sa mère schizophrénogène. (sic)

Site Nouvel obs

Pour en savoir plus sur les troubles psychiques